J'ai lu :
J'ai lu: Statistiques pour statophobes

Bonjour à tous. J'aimerais partager avec vous un ouvrage qui a changé ma vie professionnelle, à plusieurs niveaux. En lieu et place d'une introduction, je vous offre quelques morceaux choisis, avec lesquels mes talents de rédactrice ne peuvent pas espérer lutter.

sadistics

Sadistics?! - Inspiré par Dr Nic

Abstract:

"Une introduction au monde des tests statistiques à l'intention des étudiants qui n'y entravent que pouic et qui détestent les maths par-dessus le marché."

 

Extrait de l'avant-propos:

"J’en ai tant bavé pour comprendre le peu que je sais dans cette discipline, que j’ai soigneusement évité les "explications" telles que : « soit (Ω, F, p) un espace probabilisé modélisant une espérance finie » qui m’ont toujours donné envie de posséder un lance-flammes. Ce livre est donc écrit en français normal. Il contient même nombre de remarques plus ou moins saugrenues, parce que je suis viscéralement incapable de résister à l’envie de dire (et d'écrire) des bêtises, juste pour rire."

Cet ouvrage est une véritable bouée de sauvetage, lancée par un biologiste polytraumatisé par les mathématiques et les statistiques depuis son secondaire, à tout biologiste qui se trouverait face aux mêmes ordalies académiques. Si cette description vous ressemble de près ou de loin, si vous avez toujours habilement réussi à esquiver les lois binomiales, les régressions linéaires et autres coefficients de corrélation, mais que vous vous sentez glisser inexorablement vers le pied du mur, cet ouvrage est pour vous.

En plus, c'est très drôle. Que demander de plus?

L'auteur, Denis Poinsot, est Maître de Conférences à l'Université de Rennes 1, et travaille au sein de l'équipe "Écobiologie des insectes parasitoïdes" de l'Institut de Génétique, Environnement et Protection des Plantes. Il a une longue et difficile histoire avec les mathématiques, parsemée de frustrations multiples et de mauvaises notes qui trouve son origine au collège. Comme beaucoup d'élèves, dont j'ai également fait partie, il a certainement suffi d'une année au cours de laquelle l'enseignement des mathématiques a été dispensée avec des mots, peut-être mal choisis, qui n'ont pas trouvé d'écho. L'effet "boule de neige" qui s'ensuit en général est tristement célèbre dans le milieu de l'éducation.

correlation

♫ Aucune variance ne l'impressionne
Les modèles il les affectionne ♬
♩ Et l'entropie le passionne
Jensen-Shannon ne craint Pearson ♪

La difficulté réside dans la rupture de cette dégringolade qui s'auto-alimente année après année, et qui met nombre d'élèves de tous âges en échec scolaire. Trop souvent, les personnes qui possèdent les connaissances et la maîtrise des sujets dont il est question dépensent beaucoup d'énergie à tenter de combler les lacunes des autres en répétant inlassablement les mêmes méthodes qui posent problème dès le départ. Que ce soit parce qu'ils sont persuadés de leur efficacité, ou parce qu'ils n'arrivent pas à en envisager d'autres, le résultat est souvent décevant pour tout le monde.

C'est en réponse à cette problématique que D. Poinsot à écrit cet ouvrage. Lorsqu'il a dû enseigner les statistiques pour la première fois, il a fait preuve d'un courage et d'une endurance exemplaires en surmontant ses difficultés afin de maîtriser le sujet de son cours. Fort de cette expérience, et dans une remarquable générosité, il s'est par la suite lancé dans la rédaction du manuel qu'il aurait voulu avoir en sa possession pour éviter de vivre l'angoisse qu'il a dû endurer face à cette matière. C'est ainsi que cet ouvrage est né.

Vous pouvez le télécharger librement en cliquant sur ce lien. Bonne lecture!

Droits, extraits de la couverture de l'ouvrage: "La libre reproduction et la diffusion de ce document sont non seulement autorisées mais les bienvenues du moment qu'elles sont réalisées dans un but pédagogique et non lucratif."

 Un grand merci à D. Poinsot pour sa gentillesse et sa rapidité

Merci également à jsobel, Nolwenn et waqueteu pour leur relecture et leur enthousiasme

  • À propos de
  • Ingé Inria Bordeaux, je mets des conteneurs sur une baleine en espérant que ça tienne.

    J'écris aussi des articles ici, quand je peux. Enfin je fais du peu que je mieux.

8 commentaires sur “J'ai lu: Statistiques pour statophobes

  1. Encore une fois, merci pour ce partage Nisaea 🙂 !
    Et une lecture pour mes prochains week-end, une ^_^ !

    • Avec plaisir! Tu verras ça se lit tout seul! :]

  2. Oui, merci pour le partage ! Je me suis reconnue dans la description...
    (et merci pour le fou-rire causé par la légende illustrant la variance ;))

    • Excellent! Je suis ravie qu\'il y ait des gens qui aient repéré Nicky Larson!!! 😀

      En ce qui concerne la description, plus j\'en parle, plus j\'ai l\'impression que nous sommes nombreux (même en sciences!!) à s\'être pris les pieds dans le tapis de cette manière. Je trouve ça plutôt alarmant quand on y pense. Il y a vraiment un os dans le potage.

      • Merci pour cet article Nisaea 😉

        Une piste pour comprendre pourquoi on a du mal avec les stats... Ben parce que tout petit, on nous apprend le calcul et le calcul et encore du calcul : http://www.ted.com/talks/arthur_benjamin_s_formula_for_changing_math_education.html

        • Avec plaisir! 😉

          Merci pour le lien, le talk enfonce quelques portes ouvertes, mais il a le mérite de lever un lièvre: on présente trop l\'arithmétique comme une finalité au lieu de le mettre en valeur en tant qu\'outil. Qui d\'entre nous n\'a pas râlé à un moment en cours de math parce que c\'était trop abstrait?

          Mais si on ajoute à ça la dégradation délibérée du système éducatif qui est, arrêtons de se mentir, en marche depuis des décennies, ça reste quand même un peu de l\'ordre du wishful thinking.

  3. C\'était mon prof quand j\'étais en deug de biologie à Rennes 1. Sympa de voir que son fameux cours circule toujours 🙂

    • Et ya intérêt! 😀 Ce cours est salvateur pour beaucoup de gens, il faut continuer à le faire circuler! Si ses cours sont à la hauteur de l\'ouvrage, ça devait être sympa 🙂

Laisser un commentaire