Brèves :
Portrait ADN

Ce post est le premier d'une nouvelle catégorie du blog vous proposant des articles plus courts et plus légers sur la bioinformatique.

Je commence en douceur en vous encourageant à regarder les travaux d'une artiste : Heather Dewey-Hagborg.

Les questions posées par son travail et ses recherches sont intéressantes, et à mon avis ne sont plus du tout de la science fiction.

Voici une première vidéo (en anglais) où Heather y raconte sa récolte de cheveux dans des endroits publics ... jusqu’à la reconstruction faciale des détenteurs de ces cheveux 😀


 

La deuxième vidéo (toujours en anglais) provient d'un site internet touchant à la science fiction d'un peu plus près : bienvenue dans la peau d'un vendeur d'obfuscateur à ADN.


Bon visionnage !

 

Merci aux relecteurs Yoann M. et ZaZo0o pour leurs corrections.

  • À propos de
  • Issu de la formation bioinformatique de Bordeaux 2, je suis co-fondateur de ce blog.

    Je travaille actuellement au LCSB au Luxembourg depuis maintenant 1 an et je me prétend un codeur fou.

    A bientôt sur bioinfo-fr !

Catégorie: Brèves

4 commentaires sur “Portrait ADN

  1. Et bien, la première vidéo est très intéressante. Ca fait quand même peur d\'imaginer qu\'on sera capable de nous tracer et même de nous indentifier à partir d\'une simple trace d\'ADN :/.

  2. Oui, enfin, moi j\'attends de voir avec des contrôles pour voir à quel point les portraits peuvent être ressemblant ou non... Parce que là, on a aucune idée à part l\'autoportrait à la fin dont on ne sais pas s\'il à été fait dans les mêmes conditions et qui n\'est de toute façon pas très très ressemblant. A suivre en tout cas !

    • Oui c\'est sûr 😉 Mais ça reste de l\'art 😀

  3. Au sujet du contrôle, et parce que ça n\'a pas déjà été mentionné, je conseille très fortement de (re)regarder le sublime \'Bienvenue à Gattaca\' d\'Andrew Niccol.

    Sur le fond, c\'est flippant en effet, tout est là (et, en tant que bioinfos, nous y contribuons) pour accroître le traçage et, in fine, le contrôle à grande échelle des populations (motivé par une lutte contre la menace terroriste globale, par exemple). Ceci dit, les usages de ces technos seront cadrés par des lois, donc il faut que nous, qui en sommes les plus proches, contribuions à diffuser l\'information sur leur potentiel, en bien ou en mal, et les enjeux afin de les replacer au coeur d\'un débat démocratique.

    Cet article y contribue à son échelle, merci à son auteur de s\'être donné la peine de l\'écrire !

Laisser un commentaire