Astuce :
Comment fixer les problèmes de déploiement et de durabilité des outils en bioinformatique ? Indice : conda !

La diversité des questions que se posent nos amis biologistes entraîne une diversité des données : génomiques, images, etc. De plus, ces données sont générées à des vitesses folles. Pour manipuler les données et extraire les informations utiles, des solutions et outils bioinformatiques sont nécessaires. De nombreux outils existent déjà pour répondre à de nombreuses questions. Mais parfois, de nouveaux outils sont nécessaires pour répondre à une question spécifique...

Découverte :
Promiscuité enzymatique, ou comment gérer l'annotation des enzymes

N'importe quel bioinformaticien, débutant ou confirmé, s'est confronté au moins une fois dans sa vie à ce problème : l'annotation d'une séquence. Vous me direz, faciiiiiile ! Il y a désormais des tonnes d'outils qui permettent, très rapidement en plus, de trouver une fonction pour une séquence ! Alors, déjà, il y a BLAST, InterPro, Pfam, PRIAM, HMMER, ... et bien d'autres ! Puis il y a tellement de séquences déjà annotées dans des bases de données manuellement curées comme SwissProt que l'annotation fonctionnelle n'est plus vraiment un problème !
Bon, vous vous doutez bien que si on écrit un article sur l'annotation fonctionnelle sur ce blog, c'est que tout n'est pas aussi simple...

Astuce :
S'outiller et s'organiser pour mieux travailler

TL;DR La reproductibilité, c’est la vie (dans le monde scientifique) ! Tout résultat doit pouvoir être reproduit. La technologie permet de faciliter la recherche de reproductibilité. Les cahiers de laboratoire papiers ne sont plus du tout adaptés à la recherche actuelle et au besoin de reproductibilité. Je préconise donc d’utiliser git et GitHub, de bien organiser ses projets et d’utiliser des cahiers de laboratoire électroniques...

Astuce :
C'est l'enfeR.

Certains bio-informaticiens ne jurent que par R (j'en fais partie). Je suis amoureux de sa simplicité (sic), son élégance (re-sic), sa documentation et ses innombrables packages tous plus utiles les uns que les autres. Et surtout c'est le seul langage que je maîtrise un peu convenablement, alors forcément je trouve tous les autres langages nuls, en toute objectivité.
Et pourtant R est universellement reconnu comme étant un langage de programmation ésotérique...

Actualité :
État de l'emploi bioinformatique en France : analyse des offres de la SFBI (2ème partie)

Nous revoilà pour la suite de notre premier article sur l'analyse des offres de la SFBI. On vous avait promis une analyse de l'évolution du marché, et c'est ce dont nous allons parler dans cet article.
Je vous renvoie au premier article si vous voulez plus d'informations sur l'origine des données et la disponibilité du code. Les contributions sur le Github du projet ont été bien ternes... ou plutôt inexistantes...

Découverte :
Software Carpentry ou la transmission de bonnes pratiques en informatique

Avec l’augmentation de la capacité des ordinateurs et de la qualité des algorithmes, l’informatique prend une place de plus en plus importante dans la vie de tous les jours, mais aussi dans la recherche. Cela est rendu aussi possible grâce à la programmation et aux améliorations des languages, des outils et des pratiques. Les développeurs sont devenus plus productifs.

Mais l’impact sur les scientifiques est plus mitigé...

Découverte :
Généralité autour du concept de machine learning à partir d'automate

Pour beaucoup de personnes, le machine learning consiste à apprendre un classifieur de données. Un exemple d'application principal serait d'être capable de différencier de manière automatique plusieurs variétés d'iris selon la taille de leurs pétales.
Mais selon moi, le machine learning représente beaucoup plus : c'est une science qui permet d'expliquer à un ordinateur comment réaliser une tâche d'apprentissage de manière automatique...

Opinion :
État de l'emploi bioinformatique en France : analyse des offres de la SFBI

 
Encore une nouvelle journée de code qui commence, j'ouvre ma boîte et... tiens donc, trois nouvelles annonces de la Société Française de BioInformatique. Ça tombe bien, dans quelques mois je soutiens ma thèse, je devrais peut-être commencer à chercher du boulot. Voyons voir ça... CDD développeur web... Post-Doc développeur logiciel... CDD Ingénieur développement logiciel... Bon sang, mais y'en a que pour les devs ! C'est à croire que la bioinfo se limite à ça...

Découverte :
Les dev' jam c'est bon pour vous !

Les tribulations de bioinformaticiens en territoire sarthois.
Ou pourquoi les dev' jam, c'est le bien.
Préambule glorieux.
Bonjour à tous !
Vous trouverez dans cet article (mon premier sur internet <3) mon retour sur ma première dev' jam, et l'intérêt qu'il peut y avoir, en tant que bioinformaticien, à se rendre à un tel évènement. Pour ceux qui ne connaitraient pas, une development jam est une sorte de concours de programmation en équipe sur un ou plusieurs sujets imposés, sur une durée de temps limitée (généralement un week-end)...

Actualité :
Séquençage : pas de nouveauté depuis les années 70 ?

Oui, on sait, vous les Geekus biologicus vous avez du être attirés par ce titre en vous disant qu'on est complètement ravagés. Évidemment qu'il y a de la nouveauté en matière de séquençage !
Apparemment tout le monde n'est pas au courant.
En effet, le 9 février, (au moins) deux articles, publiés dans des journaux grands publics (France3 et Le Monde), ont fait parler d'eux sur Twitter (suivre les fils de tweets ici ou encore ici)...