Archives par tags: ADN

Entretien :
Questions à… Jean-Marc Victor

Retranscription de la Table Ouverte en bioinformatique (TOBi) du mois d'avril 2017 avec Jean-Marc Victor, directeur de recherche CNRS au LPTMC et responsable du GdR ADN.
Pouvez-vous vous présenter ?
Jean-Marc Victor : Je ne suis pas bioinformaticien. Je suis un peu bio, mais pas trop informaticien. Et je suis physicien. Et il parait que c'est la première fois qu'un physicien vient.
Alors je sais d'expérience que si vous avez fait de la bioinfo, c'est qu'en particulier vous ne vouliez pas faire de physique...

Découverte :
Eh toi ! rev_comp, tu l'écris comment ?

Écrire un algorithme de rev_comp ou complément inverse, on l'a tous déjà fait. Aujourd'hui c'est devenu un classique des cours d'algorithmique en étude de bioinformatique, c'est un algorithme simple mais qui demande de savoir utiliser les structures de contrôle de base. À la fois un bon exercice pratique et pédagogique, doit-il cependant rester implémenté comme à nos débuts ? Cette question m'a traversé l'esprit durant un cours où mon implémentation et celles de mes camarades étaient toutes différentes avec à chaque fois différents algorithmes de base...

Journal Club :
Comment détecter, compiler et annoter des facteurs de transcription ?

Après la réunion de rentrée de tous les contributeurs du blog, nous avons décidé d'étendre la rubrique "Journal Club". Ainsi, il est désormais non seulement possible mais aussi fortement recommandé de proposer des billets discutant d'un article en particulier. Nous inaugurons cette extension avec un sujet passionnant : la détection de facteurs de transcription. Bonne lecture 🙂
Ce billet résume un article de revue rédigé sous forme de tutoriel et publié récemment en tant que protocole dans Gene Regulatory Networks : "How do you find transcription factors? Computational approaches to compile and annotate repertoires of regulators for any genome"...

Découverte :
Les éléments transposables : de l’appellation "ADN poubelle" à leur étude.

Les éléments transposables sont des séquences d'ADN mobiles dont l'existence à été mise en évidence par Barbara McClintock dans les années 40 chez le maïs. Ces séquences sont présentes dans toutes les branches de l'arbre du vivant et peuvent représenter une grande partie du génome (environ 40% du génome chez l'Homme et jusqu'à 90% chez le blé). L'universalité et la mobilité de ces séquences accréditent l'idée que les éléments transposables jouent un rôle dans l'évolution et la plasticité des génomes, ce qui est prouvé dans le maïs où un gène impliqué dans la pigmentation est dans certains cas inhibé par un élément transposable qui, lorsque il s'excise, donne un pigment violet au maïs...

Découverte :
La modélisation moléculaire

La modélisation moléculaire est un ensemble de méthodes permettant d'expliquer comment fonctionne le vivant. En effet, le vivant est une succession d’interactions entre différentes molécules : protéines, ADN, ARN, membranes, etc. Ces molécules interagissent les unes par rapport aux autres en fonction de plusieurs paramètres : leurs formes, leurs propriétés chimiques et leur environnement...