Astuce :
Inkscape : l'outil idéal pour vos figures et posters

Logo Inkscape (licence GPL)

Logo Inkscape (licence GPL)

Je sais pas pour vous mais dans mon labo, le premier réflexe de mes collègues lorsqu'il faut faire une figure ou un poster c'est soit de dégainer la suite Ad*be, soit d'ouvrir P*werPoint. Quel est le problème me direz-vous ? Outre le fait qu'ils soient très coûteux pour le labo/l'université/l'entreprise où vous travaillez, ces outils ne sont pas forcément adaptés à l'usage que vous en faites. Le premier est souvent trop compliqué et très lourd, et le second n'est carrément pas fait pour ça. Il existe cependant un outil simple, gratuit, léger et puissant mais assez méconnu du grand public (et des scientifiques), qui permet à la fois de faire des jolies figures et posters sans trop de prises de tête. Cet outil, c'est le logiciel de dessin vectoriel Inkscape. Il est disponible pour les plateformes Windows, Mac OS et Gnu/Linux. Allez-y, n'ayez crainte, téléchargez-le, c'est un logiciel libre 🙂

Une fois Inkscape téléchargé et installé, voilà à quoi ça ressemble. Vous avez en face de vous une page blanche avec à droite une barre d'outils, en haut deux barres d'outils, et à droite, une quatrième barre d'outils mais qui ne vous servira probablement pas (en tout cas, je ne m'en suis jamais servie).

Capture d'écran du logiciel de dessin Inkscape

Capture d'écran du logiciel de dessin Inkscape

Démarrons par un peu de théorie

Comme dit plus tôt, Inkscape est un logiciel de dessin vectoriel. Selon Wikipédia, une image vectorielle, c'est "une image numérique composée d'objets géométriques individuels [...] auxquels on peut appliquer différentes transformations". En gros, vous ne pouvez pas juste dessiner comme si vous aviez un crayon au bout de votre curseur comme dans un logiciel de dessin classique. Pour dessiner, il faudra tracer des formes géométriques, qui deviendront des objets à part entière, cliquables, déplaçables, que vous pourrez tourner dans tous les sens. Ces objets ne sont pas composés de pixels, ce sont des bouts de codes. D'ailleurs, le format de fichier pour une image vectorielle n'est pas un PNG ou un JPEG (faits de pixels) mais le SVG pour Scalable Vector Graphics (en français "graphique vectoriel adaptable"). C'est un format de données très proche du XML dans lequel toutes les coordonnées et les caractéristiques de vos objets géométriques sont stockées.

Quel est l'avantage du SVG comparé à du PNG ? La puissance du SVG c'est que peu importe la taille finale de votre dessin, vous pourrez l'agrandir à l'infini sans aucune perte de qualité. Ben oui, vu qu'il n'y a pas de pixel mais que tout est codé, si on agrandi ça recalcule les coordonnées et ça retrace l'objet proprement. Du coup, pour les posters par exemple, on peut travailler sur un format A4 afin de ne pas faire surchauffer l'ordi pour rien et passer en A0 à la fin en un clic, sans perdre la mise en forme et sans perdre en qualité d'image.

Passons à la pratique

On va dans un premier temps créer une forme, puis la remplir avec une couleur, un dégradé, et changer les contours. Ensuite on apprendra à faire des flèches, à écrire du texte, à aligner des objets, gérer les superpositions, à grouper, dégrouper et cloner des objets. Quand vous aurez maîtrisé ça, vous aurez toutes les clés en main pour dessiner des figures. L'étape suivante consistera à savoir importer des images ou des pdf (oui oui, vous pouvez inclure des pdf dans un svg), puis d'exporter votre création dans le format de votre choix.

1- Jouer avec les formes...

Je pourrai vous proposer de dessiner un carré mais ça serait trop simple. Nous allons dessiner une forme complexe à l'aide de l'outil "Courbe de Bézier" bezier sur la barre d'outils de gauche. C'est l'outil que j'utilise le plus quand je fais des schémas. Pour créer la forme il suffit de cliquer un peu partout tout en prenant soin de refermer la forme en reliant le dernier point au premier.

shapeVoilà, on a une forme étrange assez anguleuse. Pour modifier la forme que l'on vient de créer on utilise l'outil "Éditer les nœuds" noeud, toujours sur la barre d'outils de gauche. Vous verrez apparaître des petits losanges gris à chaque nœud de la forme. Ces marqueurs permettent de bouger votre point pour le replacer à votre convenance. Pour créer des courbes, il faut tirer sur un segment avec la souris. Vous verrez des traits bleus partir des points. Ces traits servent à contrôler la courbure de votre segment. Pour transformer un angle en arrondi harmonieux, vous pouvez soit jouer avec les traits bleus, soit sélectionner le nœud en cliquant dessus et choisir l'option "Rendre symétrique"  noeud-2sur la barre d'outils du haut.

shape-3Ça commence à ressembler à quelque chose, je vous laisse admirer mon œuvre 😉

2- ... Et les couleurs
shape-4
Nous avons donc obtenu une forme structurée avec amour, qui se compose d'un contour noir, mais qui n'a pas de couleur. Il va falloir remplir cette forme pour la rendre plus attrayante. Sur la barre d'outils la plus en haut, sélectionner l'outil "Éditer les couleurs de l'objet" color. Un panneau à droite s'affiche et contient trois onglets qui va nous permettre de colorer notre forme : "Fond", "Contour", et "Style du contour". Plus bas dans ce panneau il y a également deux options avec lesquelles vous pouvez définir l'opacité de votre forme ou encore la flouter. Commençons par faire simple, remplissons notre forme avec une couleur. L'outil est suffisamment intuitif pour que je vous laisse trouver tout seul.

Une couleur plane, c'est bien, mais un dégradé, c'est mieux, ça rajoute de la profondeur et donne un côté plus travaillé à vos schémas. Pour appliquer un dégradé, choisissez un des deux types de dégradé proposés dans le panneau de droite. Pour changer la couleur, il faut sélectionner l'outil "Créer et éditer des dégradés" dans la barre d'outils de gauche, puis choisir un des "stops" pour en changer la couleur, dans la barre du haut (cf. cadres rouges sur l'image).

gradientVous avez compris les principes de bases pour colorer des formes à votre guise. Maintenant, explorez l'onglet "Contour" du panneau de droite. Il se compose exactement de la même manière que l'onglet précédent. Vous pouvez changer la couleur de vos contours de la même manière que pour le fond. L'onglet "Style du contour" vous permet de choisir l'épaisseur de votre contour et sa forme (terminaisons ou angles ronds, pointillés, etc).

3- Allons un peu plus loin : flèches et textes

Quand on fait des schémas, on fait inévitablement des flèches. Malheureusement, à première vue Inkscape ne propose pas d'outil direct pour faire une flèche, mais en réalité, il y a bien une manière simple pour en réaliser. Réutilisez l'outil "Courbe de Bézier" bezier et dessinez un segment (clic droit pour finir le trait). Allez dans "Éditer les couleurs de l'objet" color, onglet "Style du contour" et explorez les menus déroulant "Marqueurs". Le premier marqueur correspond à la première extrémité de votre segment, le second au milieu, et le troisième à l'autre extrémité. Dans ces menus vous trouverez diverses formes dont des têtes de flèches. Vous pourrez ainsi transformer votre trait en flèche, et lui imposer des courbures avec l'outil "Éditer les nœuds" noeud comme on l'a vu plus haut.

arrowPour le texte, c'est plus simple, choisissez l'outil "Créer et éditer des objets textes" text dans la barre de gauche puis cliquez là où vous voulez écrire. Vous pouvez éditer la taille et les couleurs du texte ainsi que rajouter un contour aux lettres tout comme on l'a vu pour la forme.

4- Aligner et superposer les objets

Un schéma bien organisé passe par des objets bien alignés. Pour aligner des objets, sélectionnez-les (attention, dans Inkscape, c'est avec "shift" qu'on sélectionne plusieurs objets et pas "ctrl"), et choisissez l'outil "Aligner et distribuer" aligner-2 dans la barre d'outils tout en haut. Un nouveau panneau s'ouvre à droite et vous propose tout plein d'options pour aligner vos objets selon vos besoins (à droite, à gauche, en haut, au centre...). Vous pouvez aligner les éléments entre eux, ou à la page en choisissant dans le menu déroulant "Relativement à".

alignerLes objets que vous créez sont comme une pile de feuilles de papier. Le dernier que vous créez se retrouve en haut de la pile et masque les autres. Si vous voulez changer l'ordre de vos objets, utilisez les outils d'empilement sur la barre d'outils du haut (cf. le cadre rouge).

empiler

5- Grouper, dégrouper et cloner

Une fois que vous avez disposé des objets et que vous ne voulez plus qu'ils se décalent malencontreusement les uns des autres, vous pouvez grouper les objets pour qu'ils ne deviennent qu'un. Pour cela, sélectionnez vos objets, faites un clic droit et sélectionnez "Grouper". Pour aller plus vite, le raccourci touche c'est "ctrl+G". Pour séparer des objets groupés c'est "ctrl+shift+G".

Si vous voulez copier/coller rapidement des objets, vous pouvez les cloner avec le raccourci touche "ctrl+D". Cela crée une copie de l'objet tout en le plaçant exactement au dessus de l'objet initial. A contrario, couper/coller va coller là où est votre curseur de souris. Ça n'a l'air de rien comme ça mais si vous ne voulez pas passer votre temps à ré-aligner vos objets c'est quand même plus pratique.

6- Importer des images et exporter vos œuvres

Maintenant que vous avez appris les rudiments pour créer vos propres objets, vous voudrez sûrement y mixer des images que vous avez déjà en stock et, à terme, exporter votre création dans un format PNG ou JPEG. Pour ça, utilisez un des deux outils import-export disponibles dans la barre d'outils tout en haut. Là encore, je pense que c'est assez bien fait pour que je ne vous explique pas comment ça marche.

Deux choses tout de même. La première, c'est que si vous voulez exporter votre schéma en PDF, il faudra faire "Enregistrer sous..." et choisir l’extension PDF. Ce format permettra de garder les textes sélectionnables, et de conserver le côté haute qualité que n'auront pas les PNG ou JPEG.

La seconde chose est que vous pouvez importer un PDF dans Inkscape (page par page s'il y en a plusieurs...). Le truc cool c'est que les PDF sont transformés par Inkscape en objets. Donc vous pouvez importer dans Inkscape un graphique en PDF généré dans R et l'arranger comme vous le voulez (changer des couleurs, changer le texte, etc). Les PDF que vous importez sont des objets groupés. Il vous faudra les dégrouper, parfois plusieurs fois, pour avoir accès à tous les objets.

Quelques réalisations personnelles pour vous inspirer

J'utilise Inkscape depuis pas mal d'années maintenant, et j'en apprend encore tous les jours. Je ne vous ai bien entendu pas dévoilé tous les trucs et astuces que je connais, sinon il y en a pour des jours. Pour finir de vous convaincre de la puissance de cet outil, voici quelques réalisations 100% Inkscape :

Poster Testis Workshop 2014 (CC-BY-SA Isabelle Stévant)

Poster Testis Workshop 2014 (CC-BY-SA Isabelle Stévant)

Émergence des gonades bipotentielles chez les mammifères (CC-BY-SA, Isabelle Stévant)

Schéma : Émergence des gonades bipotentielles chez les mammifères (CC-BY-SA, Isabelle Stévant)

Schéma : Détermination du sexe et développement des gonades chez les mammifères (CC-BY-SA Isabelle Stévant)

Schéma : Détermination du sexe et développement des gonades chez les mammifères (CC-BY-SA Isabelle Stévant)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Merci à Norore et Yoann M. pour leur relecture.

  • À propos de
  • Passionnée d'informatique, de logiciels libres, de graphisme, touche à tout, curieuse et têtue comme une bretonne.

    Diplomée d'une licence de biologie cellulaire et moléculaire et du master de bioinformatique de Rennes; précédemment stagiaire longue durée à l'EMBL-EBI à Cambridge UK puis ingénieur d'étude au laboratoire d'informatique médicale de Rennes et actuellement doctorante en biologie/bioinformatique à l'université de Genève.

Catégorie: Astuce, Didacticiel | Tags: , , ,

10 commentaires sur “Inkscape : l'outil idéal pour vos figures et posters

  1. ZaZo0o cet article est formidable d\'autant plus que je commence à m\'intéresser au graphisme. Alors j\'aimerais savoir pour une personne qui fait du graphisme pour la biologie est-ce la 2D ou la 3D qui est recommandé? Autre chose lequel de GIMP ou Inskape trouve-tu facile d\'utilisation et d\'apprentissage? On dit aussi que GIMP est un vrai concurrent de Photoshop: quel est ton avis? Avant de partir te souviens tu que tu m\'avais réaliser un petit logo?

    • Salut Nasser,

      non, j\'ai pas oublié le logo 😉

      Personnellement je trouve la 3D too much pour la plupart des schémas que l\'on est amené à réaliser, de plus, c\'est beaucoup plus dur à apprendre.

      Pour la différence GIMP/Inkscape, je dirais que Inkscape est plus facile à prendre en main. GIMP est un peu déroutant au début pour un novice de part son interface graphique peu intuitive aux premiers abords.
      Après, j\'utilise ces deux logiciels dans des contextes différents. GIMP est clairement fait pour le dessin traditionnel et la retouche photo, tandis que Inkscape est plus orienté cartoon, schéma.

      Je n\'ai jamais touché à Photoshop de ma vie, je n\'utilise que des logiciels libres quand c\'est possible. De ce que j’entends dire depuis des années, les 3/4 des gens n\'utilisent que les outils de bases de Photoshop, et ces outils existent aussi dans GIMP. Du coup à choisir entre payer une somme astronomique pour un logiciel trop complet et avoir un logiciel gratuit qui me permet de faire la même chose, le choix est vite fait!

      • Vive le libre ! Je rajouterais que The Gimp est un logiciel qui travaille sur les pixels alors que Inkscape travaille avec des formes mathématiques ce qui permet permet de faire un zoom infini sans jamais voir apparaitre de pixel sur un .svg.

  2. ça c\'est la parole d\'une experte! bon vent à toi!

  3. Bonjour,
    Merci pour votre super tuto. J\'ai juste une petite question, j\'ai réalisé mon document en A4, comment faites vous ensuite pour l\'exporter en format A0 en pdf ?
    Encore merci,
    Alexandre

    • Je connais une solution, mais il en existe peut-être d\'autres plus simples:

      - Dans \"Fichier -> Propriétés du document...\" choisir la taille de la page (A0), puis dans l\'éditeur d\'image, sélectionnez tous vos objets, les grouper (ctlr+G), et les redimensionner tout en ayant pris soin de fixer les proportions des objets (petit cadenas dans la barre d\'outil en haut, à côté des outils de coordonnées, largeur/hauteur).

      • Merci beaucoup pour votre réponse, cela fonctionne très bien pour moi en tout cas !

        j\'ai une dernière petite question : savez vous si il existe un raccourci pour appliquer les mêmes dimensions à 2 figures ?

        J\'importe plusieurs figures dans mon document et je souhaiterais qu\'elles aient exactement les mêmes dimensions, je peux le faire à la main, mais si il existait un raccourci pour appliquer les dimensions de la figure 1 aux autres, cela serait plus simple pour moi, mais je n\'ai aps trouvé d\'info sur le web

        Encore merci pour votre tuto, j\'ai un beau poster maintenant 😉

        • Contente que ça vous plaise 🙂

          Pour appliquer la même taille à plusieurs figures, je fixe les proportions des images (encore le petit cadenas), je copie la valeur de la largeur de l\'image qui a la bonne dimension, je sélectionne l\'image à modifier, et je colle la valeur de la largeur.

          Après, pour agrandir ou réduire des images qui ont déjà les tailles normalisées, je les sélectionne, je vais dans \"Objet -> Transformer...\" onglet \"Dimensions\", je coche \"Redimensionner Proportionnellement\" et \"Appliquer à chaque objet séparément\", puis je change les valeurs (120% pour augmenter la taille de 20% par exemple).

  4. InkScape est pour moi la meilleure alternative à Illustrator. Il n\'y a rien que je faisais avec Illustrator que je ne peux pas faire avec InkScape, c\'est un très bon logiciel, gratuit en plus, que demander de plus ?!

  5. Bonjour je suis sur la fabrication de sujet de noel.Donc je suis nouveau sur inskape, alors que jusqu\'à présent j\'utilisais gimp. (Vive les logiciels libre)
    A cela je vais rajouter picasa3 avec lequel je faisais des posters.
    Ils se trouve qu\'aujourd\'hui je n\'arrive plus à faire ce poster (ayant bossé sur inskape avant)
    Donc ma question depuis inskape j\'ai fait un motif de 1000 x500 (mm).
    Ce motif, je voudrais conserver la taille réelle et avoir un rapport de decoupage pour du format A4 que je recolle par la suite comme un puzzle.
    Inskape? Est il capable de me faire ce découpage? Désolé je suis un bleu 🙂

Laisser un commentaire