Découverte :
Tester un système d'exploitation Unix

Un biologiste de passage sur bioinfo-fr.net pourra se demander comment tester un système d'exploitation libre tel qu'Ubuntu, sachant qu'il a toujours travaillé sous Windows©. Dans cet article, je donne quelques possibilités permettant d'essayer gratuitement ces systèmes d'exploitations, et ce sans chambouler son ordinateur et ses données... Les explications sont accessibles à tous, mais s'adressent avant tout à des biologistes s’orientant vers la bio-informatique, qui ne possèdent pas des connaissances très étendues sur le sujet.

Tux

Tux, la mascotte de Linux.

Pourquoi tenter le libre ?

  • Windows© est souvent considéré comme un système d'exploitation commercial (prix correspondant à 1/3 d'un salaire de thésard), intrusif (installé d'office sur la plupart des machine en magasin, même s'il existe une procédure de remboursement ), et peu stable (blue-screens-plantages & co, collection de virus impressionnante). Même si de bon réflexes existent (anti-virus, mises à jours , désactivation des mouchards), il reste le problème de l’encrassage inévitable des dossiers (fichiers cachés, exécutables pour la désinstallation), du registre, et parfois la nécessité de faire une remise à zéro du système.
  • A coté de cela, les systèmes de type Unix (Linux, Ubuntu...) sont plus adaptés aux accros de la liberté, aux maestro du Bash (un langage qu'il faut quand même apprendre en plus de son Français) et aux altermondialistes du système d'exploitation. Mais bien souvent les pilotes (propriétaires) de certains composants sont à installer soi-même, notamment pour les cartes Wi-fi, ce qui peut être très gênant lors d'une migration vers ces systèmes. Les installations en ligne de commandes peuvent aussi sembler "légèrement barbares" de prime abord. Tout ceci est relativement contraignant quand on n'y connaît rien et que l'on débute. Par contre, en cas de problème, de nombreux forums vous permettront de poser des questions et d'obtenir de l'aide, car la communauté est très active.
  • Le troisième système d'exploitation majeur est Mac OSX©. Il offre comme avantage une simplicité d'utilisation et une stabilité du système. Mais Mac OSX© n'est pas le cœur du sujet de cet article (Windows© -> Unix) car il est payant, l'idée de cet article étant de tester gratuitement.

De nombreuses personnes hésitent et préfèrent continuer à utiliser un système d'exploitation par défaut plutôt que de prendre le risque de faire une bêtise et de perdre toutes leurs données. Mais doit-on vraiment toujours rester sur les chemins tout tracés ? Je ne pense pas. Si vous avez cet état d'esprit, la question qui se pose est : "Comment puis-je tester autre chose, sans perdre la possibilité de faire marche arrière ?"

Dernièrement, le monde du libre a énormément progressé (Ubuntu prend de l’ampleur dans les universités), et les systèmes proposés sont accessibles à tous. Mais le problème du "premier pas" sur sa propre machine reste présent. J'aimerais proposer des solutions aux personnes curieuses et aux bio-informaticiens en puissance. À l'heure où la communication est au centre des préoccupations, à l'heure où la compatibilité devient de plus en plus importante, il serait malheureux de ne pas profiter de toutes les possibilités offertes par le web par manque d'information sur le sujet.




Wubi

Ce petit programme, très léger, permet une installation d'un système tel qu'Ubuntu, et ses variantes (Xubuntu possède une barre de lancement, un "dock à raccourcis" qu'il est aussi possible d'avoir sous Windows© avec par exemple: RocketDock). Le système est en fait situé dans un répertoire et peut être désinstallé à partir du gestionnaire "ajout/suppression de logiciels". Une connexion internet est tout de même nécessaire si vous ne possédez pas l'image disque (.iso) du système voulu dans le même dossier que Wubi. La durée de l'installation est plus que rapide, le plus long étant le téléchargement. Cette première solution permet d'avoir très facilement un système libre d'installé sur son appareil.

LiveUSB

Il existe aussi la possibilité de booter (démarrer) son ordinateur à partir d'une clé USB contenant le système (sur une clé USB d'au moins 1 Go, sinon la place manque pour l'installation). Les petits programmes qui permettent cette opération sont des LiveUSB (les explications concernant le fonctionnement sont en français). Un logiciel à utiliser : LiLi. Un espace est bien sûr alloué aux fichiers personnels, ce qui veut dire que vous pouvez travailler avec vos données sur n'importe quel ordinateur. Cette deuxième solution peut être une expérience très intéressante, je ne l'utilise personnellement pas car j'ai trop peur de perdre ma clé.



Virtual Box

La virtualisation permet d'utiliser plusieurs systèmes d'exploitation en même temps. Il faudra toutefois posséder le CD ou bien une image du système d'exploitation. Une fois installée, on peut alors avoir une fenêtre ouverte dans Windows© (par exemple) dans laquelle on pourra utiliser Solaris. Toutefois, cette solution est un peu lourde pour un premier contact, et s'adresse à des personnes qui ont déjà une certaine maîtrise. Sachez toutefois que c'est possible, le manuel se trouvant ici.


logo cygwine

Cygwin

Cygwin peut aussi être une solution, mais ne permet pas de tester réellement un système d'exploitation. Une fois installé, des outils provenant des système de type Unix sont disponibles sous Windows©. Par exemple, les langages Bash et Python... Il suffit de télécharger et d’exécuter ce programme (on choisit bien sûr les outils que l'on souhaite importer). En dehors de Bash, je ne l'ai pas encore testé en profondeur, mais si vous avez une certaine maîtrise des outils "Linux", vous deviez retrouver vos repères et faire tourner vos scripts sous Windows©. A savoir, il existe aussi des bibliothèques que l'on installe sous Unix pour pouvoir utiliser des logiciels (je pense à des jeux vidéos) provenant de Windows©, par exemple Wine.

 

Finalement

Même s'il ne s'agit dans ce court article que d'une présentation sommaire des possibilités de compatibilité entre différents systèmes et différentes mentalités, j'espère vous avoir fait gagner un peu de temps dans vos recherches ou bien vous avoir ouvert une possibilité à laquelle vous n'aviez pas pensé. Au final, un ordinateur personnel gagne au cours du temps des applications et des possibilités que vous accumulez, et il n'est jamais facile de repartir à zéro, que ce soit après un gros problème ou à l'achat d'un nouvel ordinateur. Mais tenter l'expérience sans risque peut être intéressante et je vous y encourage.

 


Windows : © 2012 Microsoft Corporation / Mac OSX : © 2012 Apple Inc

Licences images : Tux: Wikimedia / Wubi : CC BY-SA v3.0 / LinuxLive : Copyright © 2010 - Thibaut Lauzière / VirtualBox : © Oracle / Cygwine : © Red Hat, Inc.

Je remercie chaleureusement les relecteurs, sans qui cet article serait plein de fautes : Guillaume C, Yoann M, Aurélien C, Tib' Hautbit, nallias, nahoy

2 commentaires sur “Tester un système d'exploitation Unix

  1. Sur le fond :
    - Linux is not unix
    - Le premier paragraphe sur Windows qui est un troll immonde tout droit sorti de l’adolescence d\'un geek, grandissons un peu.
    - \"systèmes de type Unix (Linux, Ubuntu…)\", Ubuntu possède un noyau Linux, Linux peu désigner aussi l\'OS en général (eg. un Linux comme Ubuntu, Fedora, Android), on aurais pu tourner ça comme \"systèmes de type Unix (Linux, FreeBSD, Solaris, AIX, Mac OSX)\"
    - Mac OSX, est un OS de type unix avec un kernel ouvert : Darwin.
    - \"Ubuntu prend de l’ampleur dans les universités\" [citation needed], dans la mienne ils utilisent RedHat et dérivés.
    - La parenthèse sur RocketDock ressemble à du placement de produit, c\'est pour la sorti de Skyfall ?
    - Si c\'est un débutant qui lit, il ne comprendra pas l\'arrivé de \"Solaris\"

    Sur la forme :
    - (c),(r),tm ne veulent rien dire en France (spécialement (c)), et comme c\'est un blog français, pourquoi en rajouter. Ensuite, dans l\'absolu, (c) ne veux rien dire. Aussi, après une courte recherche, si l\'effet voulu était de dire \"Windows (r)\", alors il semble que Windows n\'est pas déposé, de toutes façons Microsoft recommande de l\'appeler \"Windows operating system\" (sans rien de plus).
    - Si on veut équilibrer le troll, les noms de logiciels libres suivant sont déposés : Firefox, Linux ; ça n\'enlève en rien leur intérêt.

    Article cool (kudos pour avoir parlé de virtualiser), dommage qu\'il soit rempli de troll de la décennie précédente.

    • Salut Nevor et merci pour ton commentaire.
      Tu n’as pas été tendre avec notre petit nouveau, mais c’est assez constructif.
      On a pas mal parlé des problèmes de troll en pré-publication de ce billet, ça semblait quelque part difficilement évitable. En effet dès qu’on en vient à parler d’un OS ou d’un autre, il y a souvent des grosses bêtes poilues qui viennent s’en mêler…

      Pour ce qui est des (c) et (r), je suis d’accord avec toi on aurait pu s’en passer (ce qu’on fait d’habitude d’ailleurs). Sans doute un petits soucis au niveaux des relecteurs que je ferai remonter.

      Merci encore et bonne journée.

Laisser un commentaire