2016, nous voilà !

2016

"Bio-2016" | CC-BY-SA Kumquatum

Nouvelle année, nouveaux projets, nouveaux articles, nouveaux auteurs.

2016 s'annonce riche en créations et en échanges. Nous fêterons également dans quelques jours nos 4 ans d'existence. Wahou ! Merci à vous tous pour votre soutien et vos encouragements.

Bioinfo-fr c'est nous, mais c'est surtout vous !

Allez, 2016, en avant ! Et n'oubliez pas : si vous souhaiter rejoindre l'équipe, c'est ouvert à tous !

Édito

Didacticiel :
Comment faire de Sozi présentations avec inkscape

Vous avez sûrement vu le billet sur inkscape écrit par Zazo0o. Maintenant que vous avez franchi le pas et que vous maîtrisez cet outil, nous allons voir qu'il est également possible de créer des présentations dynamiques grâce au plugin Sozi (qui est en plus développé par des français "cocorico").
Les auteurs ont arrêté le développement du plugin Sozi pour inkscape pour se concentrer sur une version standalone...

En image :

Aie confiance...

On apprend pas à faire d'omelette sans casser des oeufs

On n'apprend pas à faire d'omelette sans casser des oeufs

Découverte :
BIOASTER

Le tour des laboratoires proposant d'exercer notre métier de bioinformaticien continue avec la présentation du tout jeune Institut de Technologie en Microbiologie BIOASTER.

Histoire et géographie
BIOASTER ne s'est pas fondé en un jour et ne s'est surtout pas fondé tout seul. Parmi le collège de fondateurs qui a permis à cet institut de voir le jour fin 2012, on dénombre des laboratoires publics (INSERM, CEA, CNRS), l’Institut Pasteur (fondation privée) mais aussi des partenaires privés (Danone, Institut Mérieux, Sanofi-Pasteur)...

En image :

Privé ou public ?

Aujourd'hui, faute de temps pour encrer sur pc, ce sera un petit strip à l'ancienne avec papier, crayon et scanner 😉

Ouh la caricature grossière et (auto) troll !

Ou la caricature grossière de l'autre par chaque "camp"

 

Formation :
Présentation de la licence BISM (ex-MIV) à Lyon 1

[Article publié le 12 mars 2014 et mis à jour le 2 décembre 2015]
Présentation
La licence BISM (Bio-Informatique, Statistique et Modélisation), anciennement appelée MIV, est un parcours de spécialisation de la licence de Biologie, à l'université Claude Bernard Lyon 1. L’accent de la formation est mis à la fois sur la bioinformatique et sur l'analyse des données au sens large (modélisation et statistiques)...

En image :

La collaboration Biologiste / Bioinformaticien

Bioinfo-fr_Strip#5

Ou "ça te prendra pas beaucoup de temps"

Mais sinon on les aime bien nos biologistes 😉

(Quand ils ne jouent pas aux apprentis sorciers avec la programmation)

Didacticiel :
Une licence? Pour quoi faire...

 
Cet article ne parle pas de la formation universitaire, ni des obligations des débits de boisson. Mais du petit texte qu'on vous demande de lire avant d'installer un logiciel ou qu'on cite en bas des pages des sites internet. Pour vous faire gagner du temps, voici, par exemple, ce que vous trouverez en bas de cette page :
 

 
Il existe une licence s'appellant CC BY-SA 2.0 sous laquelle tous les contenus du site sont publiés mais il existe une légère exception pour les scripts et les fichiers binaires...

En image :

Bioinfo-fr recrute !

 

Bioinfo-fr_Strip#4

Vous aimez la bioinfo ? Vous souhaitez partager vos idées/astuces ? Rejoignez-nous !

 

Opinion :
Introduction sur les bonnes pratiques de développement

Oyez Oyez jeune bio-informaticien, étudiant de master, professionnel débutant ou autre curieux, cet article a été écrit spécialement pour vous par l'un des vôtres ! Pour tous les autres si cet article vous laisse un peu sur votre faim, je vous invite à lire deux autres billets déjà présents sur le site, le premier écrit par Nolwenn, et le second par Nisaea. Mais aussi à partager votre précieuse expérience en commentaire...

Découverte :
Compareads et Commet

Après vous avoir parlé de Métagénomique et de filtre de Bloom, voici un article fusionnant les deux concepts en un algorithme !

Pour rappel, la métagénomique vise à étudier le contenu génétique et génomique d'un milieu donné. On passe généralement par un séquençage NGS et on récupère un grand nombre de courtes séquences d'ADN (lectures, ou "reads") pour chaque échantillon biologique analysé...